Catégories
Actualités Sports

Coupe du monde de cricket féminine 1978

Aujourd'hui, nous parlons de la Coupe du monde de cricket féminine 1978. Le temps est 1978 – une période tumultueuse dans l'histoire de la politique indienne où le pays tente toujours de sortir des dangereux freins imposés par le gouvernement sortant d'Indira Gandhi en déclarant que l'État observerait une urgence nationale.

Le pays est confronté à des défis qui étaient extrêmement nécessaires pour que l’Inde s’établisse comme l’un des principaux pays à revenu intermédiaire du monde. C’est exactement à ce moment que l’Inde a eu l’opportunité de devenir le premier pays asiatique à accueillir la Coupe du monde de cricket féminin.

C’était la deuxième édition de la Coupe du monde féminine, pour la première fois en Inde. Avant cela, il y avait la Coupe du monde féminine inaugurale qui a eu lieu en Angleterre en 1974.

L'Inde avait fait une offre pour accueillir la Coupe du monde de cricket féminine 1978. Au départ, le Conseil international de cricket pour les femmes avait accordé à l'Afrique du Sud le droit d'organiser le tournoi. Mais en raison des problèmes politiques entourant l'apartheid et des événements qui s'y déroulent, l'Afrique du Sud a décidé de se retirer de l'organisation du tournoi, ce qui a fait retomber la responsabilité de l'Inde.

Au départ, cinq équipes étaient invitées à participer à la Coupe du monde. Cependant, les Pays-Bas et les Antilles, bien qu'initialement considérés dans le schéma des choses, ont été contraints de se retirer de la compétition en raison du manque de fonds nécessaires pour les équipes participantes au tournoi.

Ils n'ont pas pu organiser les installations nécessaires pour leurs joueurs. Ainsi, la Coupe du monde de cricket féminine de 1978 a été disputée avec seulement quatre équipes participantes: l'Inde, l'Australie, l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. C'était le plus petit nombre d'équipes participant à un tournoi de cricket dans l'histoire du jeu.

L'Australie est devenue le champion final en soulevant la coupe du monde pour la première fois. Le tournoi s'est déroulé dans un format de tournoi à la ronde avec à chaque fois une chance de jouer trois matchs. Comme l'Australie est restée invaincue et avait le maximum de points, elle a été sacrée championne de la Coupe du monde.

Margaret Jennings, d'Australie, a été la meilleure buteuse de points de la Coupe du monde de cricket féminin 1978 avec 127 points en 3 manches avec une moyenne de 63,50 et le score le plus élevé de 57. Des joueurs comme Barbara Bevege de Nouvelle-Zélande qui ont marqué 126 points en 3 manches avec une moyenne de 63,00 et le score le plus élevé de 67 l'ont suivie de près. et Lynne Thomas, d'Angleterre, avec 109 points en 3 manches avec une moyenne de 53,50 et le score le plus élevé de 47.

La liste des cinq premiers était complète avec l'inclusion de Sharon Tredrea qui a marqué 87 points en 2 manches avec une moyenne de 43,50 et le score le plus élevé de 56 et Wendy Hills d'Australie a marqué 66 en 3 manches avec une moyenne de 22,00 et le score le plus élevé de 64.

Sharyn Hill, d'Australie, a été la plus haute porteuse de guichet de la Coupe du monde de cricket féminine 1978. Elle a joué 30 overs et a pris 7 guichets avec une moyenne de 7,57 et un taux de grève de 25,71. À côté d'elle se trouvaient Sharon Tredrea d'Australie qui a pris 6 guichets de 25 overs joués avec une moyenne de 7,00 et un taux de grève de 25,00 et Pat Carrick de Nouvelle-Zélande avec 6 guichets de 29 overs à une moyenne de 17,66 et un taux de grève de 29,00 .

Les deux derniers quilleurs de la liste sont Glynis Hullah d'Angleterre et Peta Verco d'Australie. Ils ont pris respectivement 5 guichets à partir de 21 heures et 5 guichets à partir de 23 heures. Ils avaient une moyenne magnifique et un taux de grève de 6,80 et 25,40 et 7,40 et 27,60 respectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *