A propos

A propos

La genèse

L'histoire du badminton au T.S.B Jarville commence en 1995... ou plus excactement quelques années plus tôt, lorsque Dominique Ardry alors éducateur sportif à la ville de Jarville, souffle à Jean Marie Zinsius alors président de la section tennis de la MJC Jarville et élus à la municipalité, l'idée d'ajouter deux terrains de badminton dans le projet de construction de courts couverts de tennis. En mai 1995, le complexe est inauguré et la gestion est confiée à l'association Tennis Squash Badminton Jarville (T.S.B Jarville). Celle ci a pour objet le développement du sport et notamment du tennis, du squash et du badminton auprès des jeunes comme des adultes. Seuls quelques clubs existent alors sur Nancy, le badminton étant à l'époque au début d'une formidable période de développement.

 

1995 - 2000 : Les débuts

Très rapidement, le badminton plait et le nombre de joueurs et de licenciés augmentent dès les premières années pour rapidement dépasser le cap des 100 licenciés. Sous la houlette de Dominique Ardry, qui s'entoure alors des animateurs et entraineurs expérimentés comme Patrick Sanjuan, Dominique Ridet, Charles Young, le club lance des joueurs dans les tournois de la régions et des équipes dans les championnats de ligue.

Les premiers résultats ne se font guère attendre. L'éclosion d'Eve Locatelli est spectaculaire. En quelques années, elle gravit les échelons départementaux puis régionaux et se retrouve confrontés aux meilleurs joueuses nationales. Elle entraine dans son sillage des joueuses comme Sandrine Bernard et Chantal Laflotte. Les filles tirent l'équipe vers le haut et le club accède alors à la régionale 1.

C'est également à cette période, que Eve Locatelli, alors enseignante EPS au collège de La Malgrange à Jarville, passe le diplome du brevêt d'état badminton et transmet sa passion à des dizaines de collégiens et lycéens qui vont rejoindre le TSB et l'école de badminton va grandir et se développer autour d'une génération composée de jeunes comme Fanny Humbert, Julien Gugliamina, Mathieu Guillaume, Jean Baptiste Vaney, Dorothée Doidy sans oublier Paul Anselme et bien d'autres ...

La période est également marquée par le développement de la compétition et des tournois. La section met en place la Yonex Cup (du nom de la marque partenaire du club à l'époque). Ce tournoi attire des joueurs de Nancy, de Lorraine mais également de toute la France et contribue au début de la renommée du club en dehors de la région.

 

2000 - 2010 : Les copains ... et les perfs d'abords !

La période 2000 - 2010 est une période faste dans l'histoire du badminton au TSB. Cela commence pourtant avec un changement important, Eve Locatelli décidant de poursuivre alors sa carrière de joueuse au SLUC Nancy (club élite à cette période sur Nancy). Pour compenser son départ, le club fait alors appel à Sébastien Plançon. Joueur du COS Villers Badminton, celui ci accepte à seulement 20 ans de prendre en main les entrainements du club et de construire un projet ambitieux avec un groupe de jeunes étudiants et lycéens. L'objectif alors inavoué est de faire grandir ces jeunes, pour atteindre le niveau national.

Après 2 années à lutter pour le maintien, l'effectif gagne en maturité. Un évènement va accélérer la progression du club ; la fusion de 2 des gros clubs sur Nancy de l'époque, le Badminton Nancéens et le cos Villers. Sebastien Plançon décidera alors de rejoindre le SLUC Nancy, puis 2 ans après de se lancer dans une réelle carrière d'entraineur joueur au sein du T.S.B. Dès sa première saison en tant que joueur, le club va jouer la montée en nationale 3 se cassant les dents sur le club de Plombières les Bains deux saisons de suite. La troisième tentative est la bonne, et l'équipe, alors composée entre autre de Sébastien Plançon, Raphael Pierre, Fanny Humbert, Camille Ridet, Paul Anselme ... accède à la nationale 3.

La dynamique et l'ambiance sont en pleine essor et l'équipe va poursuivre sur sa lancée pour atteindre dès l'année suivante la nationale 2 et l'équipe 2 suivra en montant en nationale 3. Ces années sont notamment marquées par des derby épiques avec le Badminton Nancy Villers et de matchs de haut niveau entre les 2 meilleurs joueurs Lorrains, Sébastien Plançon (Jarville) d'un côté et Marin Baumann (BNV) de l'autre.

2010 - 2017 : la maturité

Au début des années 2010, le club est régulièrement dans la partie supérieure de nationale 2 se donnant même la possibilité de jouer 2 fois les plays offs d'accesion en  nationale 1. La première se solde par un échec logique sur la dream team de Chambly. La seconde est plus serrée mais le résultat est le même.

La section poursuit sa structuration avec une école de badminton de plus en plus étoffée et développant une politique de formation vers le plus haut niveau. Les aléas de la vie font partir des joueurs historiques comme Raphael Pierre, Paul Anselme, ... remplacé par la génération Thomas Lafond, Julien Jacquot, Eloise Boerg, Elodie Segret, puis Alix Saumier ...

2014 marque la fin d'une époque qui doncuit Sébastien Plançon vers Montpellier, mais également d'Alix Saumier vers l'academie de Mulhouse. Pour la première fois, le club fait appel à des joueurs étrangers pour compenser ses départs. Patryk Szymoniak et Katarzyna compense ses départs en tant que joueurs et Ronan Furic prend la succession de Sébastien Plançon en tant qu'entraineur, rejoint par Julien Jacquot pour renforcer le staff et poursuivre le développement de la filière de formation.

La volonté de travailler sur la formation pour continuer d'avoir des objectifs ambitieux est conforté. Le travail mis en oeuvre payent avec les jeunes : Emilie Vercelot et Mélodie Denis remporte les premières médailles du club sur un championnat de France jeune et permettent au club de se classer 4ème au plan national en tant que club formateur.

En juillet 2017, Ronan Furic répond favorablement à une proposition de la ligue Bourgogne Franche comté et quitte le club. Malgré la relégation de l'équipe 1 en nationale 3 après 10 ans en Nationale, la structuration et l'ambition d'être un club formateur de haut niveau demeurent et les objectifs sont multiples : remonter en nationale 2, accompagner les projets de haut niveau des meilleurs jeunes (Emilie Vercelot, Hugo Saumier en para badminton, ...), parvenir à faire aboutir le projet d'extension qui permettrait au TSB d'avoir une salle spécifique dédiée au badminton...

 

 

 


Equipes concernées toute l'association
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter