Catégories
Actualités Sports

"La pire équipe de Maroons en 40 ans" remporte l'état d'origine

Les Maroons du Queensland ont défié toutes les chances de battre les New South Wales Blues 2-1 dans la série State of Origin.

Après avoir été surnommés la «pire» équipe de l'histoire d'Origin, les Maroons ont soulevé le Bouclier devant près de 50 000 de leurs fidèles fans lors de l'événement sportif le plus fréquenté depuis début mars.

Cette série, qui célébrait les 40 ans du concept de l'état d'origine dans la ligue de rugby australienne, s'est déroulée trois mercredis consécutifs après que la pandémie a fait dérailler les plans habituels de la tenir au milieu de la saison de la LNR. On s'attend à ce qu'il revienne à son créneau de mi-saison l'année prochaine après la plus faible audience télévisée en 18 ans.

La victoire vient après que leurs homologues féminines ont remporté leur premier État d’origine vendredi dernier.

À travers trois matchs très disputés, voici comment la série s'est déroulée.

Premier jeu

Adelaide Oval a organisé son tout premier match Origin le 4 novembre, avec un peu plus de 25 000 fans dans les gradins. NSW a été favori tout au long de la période de préparation contre une équipe des Marrons remplie de débutants et manquant quelques joueurs importants en raison de blessures et de suspensions.

Il a fallu un certain temps au Queensland pour cliquer alors que les Blues semblaient s'enfuir tôt. Malgré un échappé dès le coup d'envoi, NSW s'est frayé un chemin dans le match jusqu'à ce que Damien Cook marque un rebond de son propre coup de pied de grubber. Josh Addo-Carr a enchaîné peu de temps après, mais l’avance 10-0 des Bleus à la mi-temps a eu un coût. Le capitaine Boyd Cordner s'est accidentellement touché un coude à la tête et est parti pour une évaluation de blessure à la tête, avant que son remplaçant à Cameron Murray ne succombe à un problème aux ischio-jambiers. Cordner a passé son HIA et est retourné sur le terrain, mais par la suite, la saga a soulevé une controverse sur la gestion de la situation.

La pause à la mi-temps a semblé faire une différence alors que l'entraîneur des Maroons Wayne Bennett, de retour pour son quatrième passage au poste, s'est avéré avoir fait la leçon à ses joueurs sur leur performance. Bien que les détails de cette discussion aient été largement ignorés en dehors des hangars, les joueurs ont déclaré que l'objectif était de simplifier leur attaque et le pouvoir de la confiance en soi.

Cela a suffi pour guider les Maroons à 18 points consécutifs, avec les débutants AJ Brimson et Xavier Coates l'ouvrant. L'essai de Brimson était spécial, venant d'un morceau de génie de Kurt Capewell qui impliquait une défense et un coup de pied de banane. Cameron Munster a prolongé l'avance au-delà d'un essai converti, mais Addo-Carr les a gardés à portée de main avec seulement quatre minutes à faire. Les coups de pied de conversion étaient la différence car les deux tentatives infructueuses de Nathan Cleary ont été à l'origine de la défaite de 18-14.

Deuxième partie

Le deuxième match à Sydney a fait suite à une vague de controverse jusqu'au coup d'envoi. Des questions ont persisté sur le placement de Clint Gutherson au centre, tandis que certains dans les médias de Sydney ont qualifié la jeune équipe du Queensland de «pire» en 40 ans d'Origine. Mais le pire est arrivé juste avant le début du match; le match coïncidant avec le jour du Souvenir, une cérémonie traditionnelle a été organisée en l'honneur de l'Australie décédée. Mais des acclamations et des railleries sont venues de la foule pendant ce qui aurait dû être une minute de silence.

NSW accumulerait une avance à la mi-temps plus convaincante, affichant 18 points sans réponse après que Coates l'ait ouvert pour les Maroons dans le coin. Les Maroons ont été gênés après que Munster s'est cogné la tête violemment sur le gazon en rattrapant l'en-but et ne reviendrait pas après avoir échoué à son HIA. Les Blues en ont profité pleinement alors que Nathan Cleary les envoyait continuellement vers la ligne d'essai. Son partenaire de moitié dans Cody Walker a été le premier à franchir la ligne pour eux après une rupture de ligne Cleary. La défense désespérée du Queensland a réduit la marge, mais n'a pas pu arrêter Addo-Carr et Tedesco pour toujours. Un score de 18-4 à la mi-temps a vu les Blues bien au sommet se diriger vers les hangars.

La deuxième mi-temps a été enflammée, Payne Haas et Tino Fa’asuamaleaui impliqués dans un coup de poing les envoyant tous les deux à la poubelle. Avec les deux équipes réduites à 12 pendant dix minutes, NSW a continué sa forme brûlante alors que Jack Wighton a franchi trois défenseurs pour prolonger l'avance. Les jeux erronés des Maroons les ont gardés sur le pied, incapables de revenir comme ils l'avaient fait la semaine précédente. NSW a constamment martelé la défense des Maroons et a été récompensé par un essai de Daniel Tupou dans le coin. Josh Papalii a fait ce qu'il pouvait, mais ce fut en vain que les Bleus se sont battus à domicile pour gagner 34-10.

La victoire a renforcé les questions sur les Maroons et a laissé les Bleus en tant que grands favoris pour remporter leur troisième série consécutive.

Troisième match

Aucun voyage dans la maison spirituelle de Lang Park de la ligue de rugby du Queensland n'est facile, surtout lorsque vous avez 50 000 Queenslanders passionnés prêts à vous perdre. Avec la levée des restrictions de foule de l'État à temps pour le match final, le stade était presque bondé pour ce qui promettait d'être un décideur passionnant.

De retour à la position d’ailier gauche où il jouait auparavant pour les Maroons, Valentine Holmes a franchi le virage à la troisième minute. James Tedesco a répondu cinq minutes plus tard, mais un coup accidentel du genou de Papalii et un échec de HIA qui a suivi l’ont fait quitter le terrain pour le reste du match. Tout comme Munster pour le Queensland la semaine dernière, les Blues ont ressenti la défaite de Tedesco. En effet, Munster a fait une grande différence cette fois-ci alors que les Maroons attaquaient sans relâche et se défendaient de manière agressive. Cela a payé avec un essai fortuit avec le débutant Edrick Lee. Et les débuts de Harry Grant, après une année impressionnante dans la LNR pour Wests Tigers, ont donné à leur attaque une profondeur supplémentaire alors qu'il menait la charge depuis la moitié factice après être sorti du banc.

L'impressionnant spectacle de première mi-temps des Maroons n'a pas pu être égalé, mais leurs efforts dans la seconde se sont avérés suffisants. 12-6, ils ont continué leur charge, mais ont gâché les occasions d'essayer de marquer trois fois sur le bord gauche. Un but de pénalité de Holmes a pris la tête au-delà d'un essai converti avant que Grant ne réussisse à faire passer le ballon à peine sur la ligne pour en faire une avance de 14 points. Les Blues, qui semblaient toujours perdus dans le jeu tout au long du match, ont commencé à perdre la domination du Queensland avec Tupou franchissant la ligne à la 65e minute. Cleary a lancé un but de pénalité de son propre chef pour resserrer l'avance à six, se préparant pour une finition thriller. Juste au moment où ils semblaient sur le point de marquer, Corey Allan a illégalement entravé la chance d'Addo-Carr et a attrapé une poubelle. Les Bleus ont continué à battre en désespoir de cause pour atteindre le seuil de rentabilité, mais une tentative de déchargement ratée a scellé l’accord, un Captain’s Challenge réussi incapable de changer le fait que le temps était déjà écoulé.

Avec un score de 20-14, le Queensland avait défié la calomnie du sud de la frontière et remporté une victoire historique dans les circonstances les plus surprenantes.

Cameron Munster a reçu la médaille Wally Lewis pour le joueur de la série, et le capitaine Daly Cherry-Evans a pris un coup effronté aux critiques de l'équipe avant de lever le bouclier: "Au nom de la pire équipe du Queensland, merci beaucoup!"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *