Catégories
Actualités Sports

The Masters 2020 – Dernier jour

Donc dimanche au Masters, toujours une journée spéciale dans le calendrier du golf, même si la version de cette année était très différente de celle d'avant, mais il ne fait aucun doute que le golf allait encore raconter beaucoup d'histoires et de drames alors que les joueurs se lanceraient dans leurs derniers tours. pour le tournoi 2020.

Le numéro un mondial Dustin Johnson est entré dans la dernière journée avec une avance de quatre coups et beaucoup, y compris moi-même, ne pouvaient pas le voir souffler cette avance après trois tours décents l'avaient vu au bord de sa première veste verte à l'âge de 36 ans, et c'était vraiment à lui de perdre que nous nous sentions tous.

Certains ont cependant dit que c'était Augusta National un dimanche et que les pistes se sont déjà évaporées, vous vous souvenez de Norman en 1996, McIiroy en 2011 et Spieth en 2016? Oui, un bon point que certains diront peut-être, et dès le début de la ronde finale, DJ a brièvement donné de l'espoir au groupe de chasseurs en épouvantant deux trous successifs, ce qui signifie que son avance était réduite à un seul, mais vous pensiez toujours qu'il avait tout le monde à bout de bras. .

Et quand il a répondu à ces deux mauvais trous pour birdie brillamment le sixième, puis voir son challenger le plus proche de l'époque, Sungjae Im, manquer un putt par putt, l'avance était revenue à trois et c'était probablement le moment charnière de la ronde et personne ne s'est vraiment rapproché de lui après ça. Oui, DJ a dû bousculer un peu sur les neuf premiers, mais il a montré la qualité de champion pour inscrire un neuf avant un sous la normale et se tenir à distance du reste du peloton.

Le peloton de chasse ne lui a jamais vraiment mis assez de pression si la vérité est dite, et même quand il avait cette oscillation à quatre et cinq ans, personne ne pouvait en profiter, et une fois que DJ a traversé Amen Corner indemne, il s'est éloigné pour faire un spectacle comme il a marché jusqu'à son premier titre de Masters et est devenu le premier numéro un mondial à remporter un Masters depuis Tiger Woods en 2002.

Woods, bien sûr, était champion en titre et il avait mis en place trois rondes assez solides après être entré dans ce tournoi mal cuit et hors de forme, mais il a eu les quelques minutes les plus dramatiques du tour final sur le fameux Par Trois douze quand il a pris un DIX, oui DIX, pour larguer sept coups sur ce trou, y compris trouver l'eau trois fois. C'était à peine croyable.

Fair-play à Tiger qui a ensuite procédé au birdie cinq des six derniers trous pour terminer le côté droit du par, c'était très impressionnant et montre à quel point il a toujours et toujours un bon tempérament, il a cinq vestes vertes après tout et quinze titres majeurs !!!

Un éloge particulier doit être rendu à Cameron Smith, qui est devenu le premier joueur à tirer les quatre tours du Masters dans les années 60, c'est un exploit, et il a terminé à égalité deuxième avec un autre joueur impressionnant sous la forme de Sungjae Im, sur quinze sous la normale (un record de maîtrise pour un finaliste), ce qui dans la plupart des Masters aurait suffi pour remporter cette compétition. Ils étaient tous les deux contre un gars qui jouait un golf incroyable en ce moment, mais qui bat actuellement le plus.

Dylan Frittelli mérite également une mention, le Sud-Africain a terminé le T-5 avec Rory McIirory dans seulement son deuxième Masters, tandis que Rory lui-même regrettera ce pauvre premier tour car s'il avait organisé un premier tour décent, il aurait eu raison dans ce cas et peut-être un DJ défiant ce neuf peut-être. Il était à quatre coups de retard à une étape mais avait juste trop à faire.

Justin Thomas, le numéro trois mondial, a terminé huitième à la quatrième place, sa meilleure finition en Masters, tandis que le numéro trois mondial Jon Rahm, comme Thomas, est tombé au cours du week-end, même si à nouveau comme Thomas a terminé sur un score décent et a terminé T-7 avec un autre joueur asiatique impressionnant CT Pan et le quadruple champion majeur Brooks Koepka, qui se remet en forme après un plongeon.

Maintenant, la grande histoire à venir dans ce Masters était de savoir comment Bryson Dechambeau allait démonter ce parcours et, selon ses termes, «le parcours est un Par 67 pour moi».

En fin de compte, il a vraiment eu du mal autour d'Augusta car le cours lui a montré que si vous sortez de votre position là-bas, vous en paierez le prix.

Bryson a terminé ses quatre rounds deux sous et s'est plaint de quelques vertiges pendant ses rounds, il a eu un test Covid après le premier round mais l'a effacé, mais vous vous demandez s'il pousse son corps trop trop vite, il a certainement une certaine réflexion à faire au cours des prochaines semaines.

L'une des histoires de la semaine a cependant été Bernhard Langer, qui est devenu le joueur le plus âgé à 63 ans à faire la coupe, et il a en fait terminé un tir devant Bryson à la normale de trois sous, un exploit incroyable, avec son 63- le putt de la cour samedi étant un moment fort qui est sûr.

Et aussi beaucoup de félicitations à Andy Ogletree, qui a remporté le meilleur amateur de la semaine en tirant deux sous la normale à travers ses quatre tours, dont trois ont été joués avec son idole Tiger, et considérant qu'il a commencé son tournoi à quatre après quatre trous, il Il y avait un certain retour de cela pour voir le seul autre amateur qui a fait la coupe dans John Augenstein, qui a terminé trois fois après 72 trous. Il avait six sous à un moment donné le premier jour, mais c'est toujours une semaine brillante pour lui.

Le dernier mot doit cependant aller à DJ, qui est devenu le premier joueur à tirer vingt sous la normale aux Masters, deux coups meilleurs que Woods et Spieth ont réussi quand ils ont gagné, n'est devenu que le 17e joueur à remporter l'US Open et le Masters dans sa carrière, et aussi le quatrième à remporter un US Open et Oakmont et Masters (avec Nicklaus, Hogan & Cabrera) si plutôt bonne compagnie que !!!

J'espère que vous avez apprécié mes articles sur les quatre jours du Masters de cette année, dans l'espoir de rédiger d'autres articles à l'avenir, merci à World In Sport de m'avoir donné l'opportunité de le faire aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *